Vingt-cinq ans

Dix mars deux-mille-vingt-et-un.

Je peux littéralement séparer ma vie en différentes « étapes ». Ou différents « chapitres », si on préfère. Chacun accompagné de leurs leçons et accomplissements personnels.

« Nil, 25 ans, mariée et maman active… ». C’était la manière dont je me projetais il y a bien des années… Une projection très éloignée de la réalité actuelle et qui pourtant n’est pas pour me déplaire !

En effet, ce chapitre de ma vie, je le nommerais : la paix.

Paix, n.f : La paix est un concept qui désigne un état de calme ou de tranquillité ainsi que l’absence de perturbation, de trouble, de guerre et de conflit.

La vingtaine, ce sont les années de toutes les possibilités. Les années durant lesquelles il est primordial de se trouver afin de se préparer au mieux à l’avenir. Les années qui, vécues à leur paroxysme, nous projettent vers de meilleurs lendemains. Ou qui, au contraire, peuvent nous compliquer la tâche… Ce sont les années durant lesquelles les erreurs sont les plus faciles à rectifier (bien qu’il ne soit jamais trop tard) !

Ce sont les années durant lesquelles il est important d’apprendre sur le monde, sur les gens, sur nous-même… Essentiellement sur nous-même.

Apprendre pour savoir : ce que l’on veut mais aussi et surtout ce que l’on ne veut pas. Apprendre à écouter les conseils des autres mais à ne pas vivre selon leur volonté. Apprendre que la vie est faite de changement et qu’il vaut mieux surfer sur les différentes vagues qui s’offrent à toi. Apprendre, tout simplement, car il serait complètement fou d’avoir la même vision de la vie à 20, 30, 40, 60 et 80 ans !

La vingtaine offre des expériences dont la qualité repose en partie sur nos choix personnels. Et elle nous apprend à les vivre sans regret. Bonnes ou mauvaises, tristes ou joyeuses, toutes sont bonnes à prendre. Elle nous apprend aussi que rien n’est jamais acquis et que le bonheur s’entretient.

La vingtaine c’est un tri. Des déceptions comme des surprises qui nous permettent finalement d’y voir plus clair à travers ces 7,8 milliards de personnes.

Enfin, la vingtaine c’est de l’espoir. Mais pas n’importe lequel : celui qui fait vivre.

Aujourd’hui, j’ai 25 ans. Grâce à Dieu, j’ai la chance d’avoir la santé (ma plus grande richesse), d’étudier dans un domaine qui me correspond à 200%, de faire de ma passion mon métier, d’être (peu mais) bien entourée, d’être la tata d’un petit garçon merveilleux et de voir un de mes plus grands rêves en train de se réaliser. Mais aussi et surtout d’être accompagnée du meilleur des hommes sur ce long chemin qu’est la vie. Et ça, c’est mon plus beau cadeau.

Je vous souhaite à toutes et à tous du plus profond de mon cœur d’un jour goûter à cette

ultime forme de bonheur : la paix.

2 Comments
  • Halima
    Posted at 23:18h, 10 mars Répondre

    Un vrai bonheur de te lire 🥰

Post A Comment