Entrepreneuriat : dans les coulisses de Poké House Bruxelles !

Passionnée d’entrepreneuriat depuis un petit temps déjà, je rêve d’un jour lancer ma propre entreprise !
J’ai le privilège d’étudier dans une université offrant beaucoup d’opportunités à ses étudiants, notamment grâce au cercle des étudiants entrepreneurs de Solvay.

Il y a peu, l’organisation a mis en place un projet ayant pour but d’organiser des rencontres entre les étudiants et un entrepreneur de leur choix. Quelle aubaine!
J’ai donc saisi l’opportunité afin d’introduire les coulisses de l’enseigne « Poké House » à Bruxelles, le temps d’une journée !

Avant toute chose… Qu’est-ce que l’entrepreneuriat ?

Entrepreneuriat, n.m : désigne l’action d’entreprendre, de mener à bien un projet. Souvent utilisé dans le secteur des affaires, le terme entreprendre signifie créer une activité (économique) pour atteindre un objectif, répondre à un besoin. Le créateur représente l’entrepreneur, soit le créateur de projet.

Ici on est sur la définition au sens stricte du terme. Mais sachez qu’il existe aussi le sens large qui reprend plutôt la capacité de concrétiser une idée (qui ne mène pas forcément à la création d’une entreprise).

De fait, ce n’est absolument pas dans l’horeca que je souhaite me diriger personnellement. Mais entreprendre est plutôt pour moi une philosophie et je suis persuadée que chaque entrepreneur qui réussit a au moins une chose à nous apprendre tant sur le plan professionnel que personnel.

TIP : On écrit « entrepreneuriat » et pas « entreprenariat ». Pensez à l’entrepreneur qui est « preneur » de chacune des opportunités s’offrant à lui. ☺

L’envers du décor 

Poké House est une chaîne de restaurants à Bruxelles proposant des « Poké Bowls » : plats typiques hawaïens à base de riz que l’on compose soi-même en fonction de ses envies.

Lancé il y a 2 ans, la marque ouvre aujourd’hui son 5ème restaurant… Mais comment gérer au quotidien un succès aussi florissant ? Découvrons ensemble l’envers du décors d’un peu plus près !

Il est 9h30, après s’être rendue seule au bureau pour traiter ses mails et régler les choses urgentes, Lara, la fondatrice de l’enseigne, vient me chercher avant de se rendre à l’atelier où, chaque matin, une équipe prépare fraîchement les légumes et le poisson qui sont distribués quotidiennement dans chacun des restaurants avant le service de midi.

Pendant ce temps, Sammy, co-fondateur qui se charge entre autres de la logistique, est déjà en route pour l’approvisionnement des restaurants.

De notre côté, nous continuons la journée en faisant une visite de chacun de établissements afin de vérifier que tout soit prêt jusqu’au moindre détail avant l’arrivée des clients.

Le service de midi a commencé. Nous rentrons au bureau (qui est également le QG de l’équipe fondatrice au moins une fois par jour).

Là, Lara se met devant son ordinateur et ouvre sa boite mail, ainsi que toutes les applications lui permettant de suivre en temps réel les commandes des différents points de vente. C’est à ce moment aussi qu’elle travaille sur l’avancement des différents projets en cours, qu’elle règle les possibles soucis rencontrés dans l’un ou l’autre restaurant, qu’elles passe les appels téléphoniques nécessaires…

Au fur et à mesure, l’équipe arrive au bureau : D’abord Jac, qui est responsable du personnel et des restos en général. Ensuite Sammy, qui revient des livraisons. Enfin Elia, son frère mais également co-fondateur de Poke House, qui s’occupe essentiellement de la partie financière et juridique de l’entreprise.

Début d’après-midi : grosse réunion journalière (on en profite pour manger, même si certain jour, intercaler un temps de lunch est littéralement mission impossible). Absolument T-O-U-T est passé en revue ! Des notes sont prises au quotidien et conservées dans une farde au bureau.

La réunion est suivi par un call important avec un potentiel investisseur. Lara s’en va ensuite récupérer des colis importants, avant de retourner au bureau car le service du soir est déjà sur le point de commencer…

La journée se termine pour moi.

Mais à 16h, une nouvelle journée commence pour toute l’équipe de Poké House… Qui parfois se termine très tard car les commandes sont données chaque soir à la fin du service pour s’assurer de la fraîcheur des produits vendus le lendemain…

Ce que cette journée m’a appris concrètement sur l’entrepreneuriat 

  • Savoir s’entourer des bonnes personnes

En d’autres mots, savoir s’entourer des personnes ayant la même vision. Sans quoi, le chemin à parcourir ensemble s’arrête au bout d’un temps.

Ici, on est plutôt sur une leçon de vie à intégrer au quotidien et pas uniquement en entrepreneuriat.

  • Définir sa stratégie à l’avance

En lien direct avec le point 1. Si Poké House en est à l’ouverture de son 5ème restaurant aujourd’hui, ce n’est pas par hasard. La stratégie de la marque a été posée à l’avance et celle-ci savait où mettre les pieds à chacun de ses pas. Que ce soit à court ou à long terme.

  • S’adapter

Alors évidemment, même si la stratégie est posée, certaines choses ne se contrôlent pas. (COVID-19 LOL). Le tout est de savoir être assez innovant afin de s’adapter aux différents aléas de la vie tout en gardant ses objectifs précis en tête.

  • Sachez ce que vous offrez et ne réduisez jamais votre valeur

Le succès de Poké House ? Sans aucun doute ses produits 100% frais et non surgelés : plus-value numéro 1 de la marque. Comme expliqué plus haut, le matin, les produits frais quittent le même entrepôt pour être distribué dans chacun des établissement.

Soyez sûrs de la plus-value que vous offrez et de la qualité de votre service/produit. Ainsi vos clients n’hésiteront pas à y mettre le prix !

  • C’est la discipline qui fait avancer

Alors ça, c’est pas nouveau. (Voir mon article : Parlons sport) Mais cette journée me l’a prouvé une fois de plus. Si l’équipe de Poké House en est là aujourd’hui, c’est parce qu’ils ont fait un choix de vie et qu’ils ont continué de persévérer même si ça n’a pas toujours été facile.

Quand on a des clients à satisfaire, pas question de baisser la cadence ou encore de se dire « ho, c’est pas grave, c’est qu’un détail ». TOUT doit être parfait, TOUS les jours !

  • Non, l’entrepreneuriat n’est pas forcément synonyme de richesse

Les fondateurs de Poké House n’ont pas touché de salaire pendant les six premiers mois suivant leur ouverture et étaient les seuls à travailler au service des clients. L’entrepreneuriat, c’est comprendre que l’argent est un outil et pas une fin en soi. C’est comprendre qu’il y a mille et une façon de créer de la valeur et de l’argent, et que la bonne gestion est bien plus importante que le montant.

Mais aussi et surtout, que la passion accompagnée d’un travail acharné portent toujours ses fruits.  

Aujourd’hui encore, il arrive encore aux patrons de devoir faire des services avec leurs employés en cas de besoins.

  • Savoir penser « humain » avant de penser business (mais penser assez business pour entretenir la perfection)

Les salariés sont traités à l’égale des patrons chez Poké House. Leur philosophie : donner à toutes les équipes le plaisir du travail.

Évidemment, il ne faut pas avoir peur de se faire entendre si quelque chose n’est pas fait correctement. Mais il est primordial de toujours faire passer le message avec bienveillance.

  • Savoir déléguer (en sachant tout faire ! )

En théorie, tout le monde doit pouvoir faire la tâche de celui qui est absent dans l’équipe.

De plus, même si on a tendance à être perfectionniste, apprendre à déléguer des tâche est aussi une compétence que doit acquérir un entrepreneur.

Petit conseil : ne déléguez que quand vous savez accomplir la tâche en question. Ça vous permettra d’acquérir plus d’une corde à votre arc et d’être polyvalent en cas de besoin.

  • Se développer, c’est la clé

Maintenant que les restaurants ont pu voir le jour, l’équipe ne compte pas s’arrêter là. Plein de projets sont en cours de route… Car comme je l’ai dit : « L’entrepreneuriat, c’est savoir être preneur de toutes les opportunités s’offrant à soi. »

J’espère que cet article vous aura plu et qu’il aura permis de briser quelques stéréotypes sur le métier d’entrepreneur. N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ou à me donner également vos propres conseils quant à l’entrepreneuriat. C’est toujours un pur plaisir d’avoir vos retours ! ☺

Dans l’espoir que tous vos projets aboutissent !

Des bisous,

Nilocan.

No Comments

Post A Comment